Retour

Restauration de béton

La carbonatation des bétons est un phénomène naturel, dont on peut, en connaissant l’âge du bâtiment, estimer l’évolution et donc les dégâts pouvant en résulter. Dès que la carbonatation a atteint le niveau des armatures, ces dernières ne tardent pas à se corroder. Le phénomène de carbonatation provoque la transformation du fer en hydroxyde de fer, sel très expansif qui entraîne l’éclatement du béton.


Cela touche le plus souvent les ouvrages :

  • soumis à un environnement agressif
  • où les bétons sont peu compacts ou trop poreux
  • où les bétons sont micro fissurés
  • où l’enrobage des armatures est insuffisant.

Paramètres de restauration


Les travaux de réparation et éventuellement de rectification seront réalisés comme suit :

Vérification de la surface de béton et préparation du support


Les sondages sont réalisés systématiquement à l’aide d’une petite masse métallique
Toutes les parties dégradées du béton, c’est-à-dire . les parties fissurées, détachées, sonnant creux, les parties présentant des traces de rouille (signalant la corrosion des armatures sous-jacentes ou les armatures insuffisamment enrobées) sont entièrement décapées. Le béton est mis à nu jusqu’au support sain. Les parties détachées, ainsi que les couches poudreuses et sableuses sont à enlever soigneusement.
Les bétons voisins qui sont fortement carbonatés doivent également être décapés jusqu’aux barres d’armature.
Le décapage du béton se fait au burin et au marteau.
Les armatures sont soumises à un dérouillage très profond par sablage, projection de grenaille ou brossage manuel.
Les surfaces de béton et d’armatures mises à nu sont nettoyées et dépoussiérées à fond.
Avant réparation, le support doit être entièrement sec, sain, pur et libre de graisses et d’huiles et résistant au gel.

Réparation proprement dite de la surface du béton


Application d’une couche d’imprégnation sur le béton et les armatures.
Application d’un vernis a base de résine époxy sur les parties métalliques. Le mélange possède des qualités antirouille par son action neutralisante sur les oxydes des métaux. Sa pénétration profonde dans la rouille permet une bonne adhérence avec le métal.

La zone à réparer est imprégnée d’une couche de liant époxy pur afin de favoriser l’adhérence. Cette pâte gélatineuse est appliquée à la brosse sur les surfaces de béton et les armatures à réparer.
Avant polymérisation du liant d`imprégnation, application immédiate au moyen d’une truelle du mortier époxy de réparation. Si nécessaire le mortier est appliqué en plusieurs couches, avec une épaisseur totale de 10 cm maximum par couche.
Le mortier de résine époxy se compose de :

A : résine époxy sans solvant
B : durcisseur polyamide
C : granulats de quartz chauffés et nettoyés à l’acide
Tous les composants sont pré-dosés et emballés séparément. La température de mise en oeuvre sera supérieure à 5 degrés.